Carnet Wiki

paniers et commandes

Version 3 — May 2014 JLuc

(De : Nathalie Brunelli (Mirobolus))

Ça bouge beaucoup du côté du plugin Commandes.

Pour ma part, j’ai installé Commandes + Commandes de paniers + Panier pour un site qui a pour vocation de proposer très exactement un bon de commande.

-  Pour Commandes : la version du trunk (donc en cours de chamboulements) : http://zone.spip.org/trac/spip-zone/browser/_plugins_/commandes/trunk
-  Pour Commandes de paniers : http://plugins.spip.net/panier2commande.html (et sûrement de nouvelles choses sur la zone)
-  Pour Paniers : http://plugins.spip.net/paniers.html
-  La page qui m’a fait découvrir tout cela est ici : http://contrib.spip.net/Z-Commerce

Ces plugins ont été développés il y a quelques mois déjà, sur une belle idée collective de créer un système d’e-commerce digne de ce nom basé sur Zpip,
mais ça a été abandonné, puis repris par d’autres, des versions différentes existent un peu partout,
et il y a plein de dépendances à d’autres plugins.
A noter que ces plugins font l’objet de nouveaux développements.

Voici les étapes que j’ai suivies :

-  D’abord, dans le fichier article, tu insères un bouton d’ajout au panier :

[(#BOUTON_ACTION{<:action_ajouter:>,#URL_ACTION_AUTEUR{remplir_panier,article-#ID_ARTICLE,#SELF},ajax})]   

-  Quelque part dans l’interface, j’ai mis le minipanier (fourni dans le plugin Paniers, dans noisettes/) :
    <INCLURE{fond=inclure/minipanier}> 
=> dès qu’on clique sur le bouton, le minipanier se met à jour.

-  Ensuite, j’ai créé une page qui récapitule le panier (chez moi, elle s’appelle commande_panier), dans laquelle j’ai mis ceci :
    <div class="ajax">#FORMULAIRE_PANIER</div>
=> on trouve un tableau récapitulant les produits ajoutés au panier, leur quantité, leur prix, etc... avec la possibilité de modifier ces quantités (bouton Recalculer)

Et (en dessous de ce code) j’ai inséré des boutons :

	<BOUCLE_ispanier(CONDITION){si #SESSION{id_panier}|oui}>
	        	<table class="nobord" width="100%"><tr>
	            <td style="text-align:left" width="50%">[(#BOUTON_ACTION{<:mon_panier_vider:>,#URL_ACTION_AUTEUR{supprimer_panier_encours,'',#SELF},ajax})]</td>
	            <td style="text-align:right" width="50%">[(#BOUTON_ACTION{<:passer_etape_suivante:> 2 >>,[(#URL_PAGE{commande_validation}|parametre_url{lang, #LANG})]})]</td>
	            </tr></table>
	</BOUCLE_ispanier>

Pour appeler cette page :

	<BOUCLE_ispanier(CONDITION){si #SESSION{id_panier}|oui}>
     		 [(#BOUTON_ACTION{<:paniers:voir_mon_panier:>,[(#URL_PAGE{commande_panier}|parametre_url{lang, #LANG})]})]
	 </BOUCLE_ispanier>

-  Ma page commande_validation appelée contient :

	 [(#REM) Récap panier ]
	  <h2><:paniers:mon_panier:></h2>
	      <div class="ajax">#FORMULAIRE_PANIER</div>
	      <BOUCLE_ispanier(CONDITION){si #SESSION{id_panier}|oui}>
	     	 <table class="nobord" width="100%"><tr>
	     	 <td style="text-align:left" width="50%"> 
	   	   [(#BOUTON_ACTION{<:mon_panier_vider:>,#URL_ACTION_AUTEUR{supprimer_panier_encours,'',#SELF},ajax})]      
	    	  </td>
	  	    <td style="text-align:right" width="50%">
	 	     <BOUCLE_isclient(CONDITION){si #SESSION{id_auteur}|oui}>
	    	  [(#BOUTON_ACTION{<:commander:>  >>,#URL_ACTION_AUTEUR{commandes_paniers,'',#URL_PAGE{commande_terminee}|parametre_url{lang, #LANG}},ajax})]
	    	  </BOUCLE_isclient>
	      	</td>
	     	 </tr></table>
		</BOUCLE_ispanier>

Ce code provoque la transformation du panier en commande (c’est là qu’interviennent les bouts de code de Commandes de paniers). A cet instant, le panier est vidé, une commande est créée.
Dans l’espace privé, dans Edition > Commandes, tu y trouveras ta commande.

-  Ma dernière page commande_terminée comporte ceci :

      <B_traitement>
     <h2 class="gris"><:commande_merci:></h2>
      <p><:explication_fin_commande:></p>
      <h2 align="center"><:commande_recapitulatif:>
 
      #ANCRE_PAGINATION
      <BOUCLE_traitement(COMMANDES){id_auteur=#SESSION{id_auteur}}{statut?}{tout}{par date} {inverse}{pagination 5}>
      <p><:commande_numero:>#REFERENCE</p>
      <p><:commande_date:> : #DATE</p>
      <p><:modifier_commande_statut:> [<span class="bleu">(#STATUT|commandes_lister_statuts)</span>]</p>
 
      <p><:details_commande:></p>
      <INCLURE{fond=inclure/commande,id_commande=#ID_COMMANDE,statut=#STATUT}>
      <div class="separator"></div>
 
 
</BOUCLE_traitement>
      [<p class="pagination">(#PAGINATION)</p>]
      </B_traitement>
 
      <p><:commande_probleme:> <:ou_pas_connecte
 
      <//B_traitement>

La boucle interroge désormais la table Commandes et récapitule les articles qui s’y trouvent.

--------------

(de Tcharlss, le 6 mai 2014)

Depuis peu, Commandes prend en charge ces types “facturation” et “livraison”. Enfin, prendre en charge est un grand mot : il complète la liste des types proposés par la saisie #SAISIE{type_adresse}, qui est utilisée dans le formulaire d’édition d’une adresse, voilà tout.

Alors pour cette histoire de #TYPE sur les coordonnées, je crois que tu voulais des clarifications dans ton message précédent.
Le type sert à qualifier le lien entre une adresse un objet, et non pas l’adresse elle même. Là est la subtilité, il ne sert pas à dire : ceci est une adresse de type “livraison”, mais : cette adresse est liée à cet objet en tant qu’adresse de type “livraison”. Autrement dit, le champ ’type’ n’est pas dans la table ’spip_adresses’, mais dans ’spip_adresses_liens’.
Tout l’intérêt, c’est qu’une même adresse peut être liée plusieurs fois à un objet grâce à ce champ ’type’. Par défaut, les tables de liens sont dépourvues de ce champ, ce qui fait qu’un objet ne peut-être lié à un autre objet qu’une seule fois : on ne peut par exemple associer un auteur à un article qu’une seule fois, tandis qu’on peut associer une adresse à un article plusieurs fois avec des types différents. (note : c’est aussi l’enjeu du plugin “rôles” de M.Marcillaud. Sauf qu’il parle de “rôle” au lieu de “type”.)

Si par exemple tu as un formulaire d’inscription perso, dans lequel tu veux proposer la saisie d’une adresse de livraison, tu peux faire comme ça :

- Dans le squelette du formulaire, les champs de l’adresse doivent être nommés comme ceux du formulaire d’édition normal d’une adresse : ’voie’, ’complement’ etc.
Tu peux ne mettre que ceux qui t’intéressent d’ailleurs, c’est l’intérêt.

- Dans les fonctions charger, verifier et traiter du formulaire, ’charger_fonction’ permet de réutiliser les fonctions de n’importe quel autre formulaire.
Par exemple, dans la fonction traiter, si tu rajoutes ceci en plus de tes traitements persos :

$associer_objet = "auteur|$id_auteur";
set_request('type','livraison');
// traitements du formulaire classique des adresses
$traiter_adresses_dist = charger_fonction('traiter', 'formulaires/editer_adresse');
$res = $traiter_adresses_dist('new',$retour,$associer_objet);

Hop, l’adresse va être créée et associée à l’auteur x, avec le type ’livraison’. Pour récupérer l’identifiant : $id_adresse = $res['id_adresse'];

Autrement, pour lier ponctuellement une adresse existante avec une commande par exemple :

include_spip('action/editer_liens');
objet_associer(array('adresse'=>$id_adresse), array('commande'=>$id_commande), array('type'=>'livraison'));

Mais attention ! Si jamais tu as besoin de lier 2 fois une même adresse à une commande, l’API a une limitation : elle est actuellement conçue pour faire un unique lien d’objet à objet. Donc en faisant comme suit, le 2ème lien va écraser le premier (à moins d’avoir le plugin ’rôle’ installé) :

objet_associer(array('adresse'=>$id_adresse), array('commande'=>$id_commande), array('type'=>'livraison'));
objet_associer(array('adresse'=>$id_adresse), array('commande'=>$id_commande), array('type'=>'facturation'));

Dans ce cas là, il faut faire les liens “à la main” :

sql_insertq( 'spip_adresses_liens', array(
                'id_adresse' => $id_adresse,
                'objet' => 'commande',
                'id_objet' => $id_commande,
                'type' => 'livraison'
                )
            );
// idem pour facturation