Carnet Wiki

RMLL 2010

Version 3 — June 2010 RastaPopoulos

SPIP a finalement un créneau pour une conférence aux RMLL 2010. À priori le mercredi 7 de 9h20 à 9h40.
Essayons de définir en commun le sujet et le plan de la conférence.

Sujet et plan

“SPIP, le CMS une architecture écologique” :

  • Partie 1
  • Partie 2
  • Partie N
  • à remplir...

Annexes

Le courrier de Cédric :

<blockquote class="spip">

Moi je propose un sujet chaud du moment du genre
“SPIP, une architecture écologique pour le futur”

on tu reprend les idées exposées ici :
http://www.spip-blog.net/Drupal-et-mySQL-sont-sur-un.html

comme quoi SPIP repose sur un langage de squelettes compilés (avec arbre syntaxique abstrait, hein),
avec des requêtes optimisées, un debugeur, un profileur, un système de cache, qui lui donnent un avantage par rapport à nombre d’outil

que tout ça lui donne une architecture solide qui permet une capacité de service de l’ordre de 4 fois plus importante que des CMS anglo-belgo-saxons à la mode.

Y a une discussion ici aussi :
http://didier.misson.net/blog/2010/06/05/france-televisions-un-drupal-multisite-avec-1000-sites/comment-page-1/#comment-5866

Que pour la performance client perçue par les utilisateurs y a aussi des outils internes comme un minificateur/concateneur pour les css et le js, qui permet la mise en place par tout un chacun de bonnes pratiques perfo.

Pour illustrer, on peut donner l’exemple d’APL (http://www.spip-blog.net/Ajax-Parallel-Loading-accelerer-un-site-SPIP.html) qui montre comment une fonctionnalité innovante déjà en maturation chez nous, théorisée par Facebook et enviée par Dries peut être mise en place très rapidement dans SPIP, clé en main pour tous les utilisateurs.

Et pour conclure, expliquer que le coût de possession d’un site SPIP reste très inférieur à celui d’un Drupal, et qu’il faut aussi y penser quand il s’agit de démarrer un projet...

Voila, je pense que y a la matière pour faire 10 slides et 20min dans problème, en véhiculant un message fort, qui concerne pas mal de monde, et tordra certaines idées reçues.

</blockquote>

ESJ :

<blockquote class="spip">

L’accusation d’être à la mode est toujours un peu facile, bien que je sois d’accord en l’espèce.

Je te suis en revanche complètement sur l’aspect écolo. Il faut marteler que libre vu par les grosses sociétés d’infogérance ce n’est pas comme le libre vu par les petits prestataires associatifs ou indépendants, parce que la consommation de l’outil est un bon plan pour les premières (c’est à la limite de la surfacturation) alors que les 2e vont privilégier les solutions économiques.

C’est assez standard dans l’histoire de l’informatique: à l’époque ou l’arithmétique flottante était un matériel séparé, les constructeurs faisaient exprès d’avoir de mauvais compilateurs d’expressions arithmétiques pour inciter à l’achat de matériel.

</blockquote>