Démo site multilingue avec articles « partagés »

Cette démo poursuit dans la même ligne que la contrib déjà publiée, (« Un exemple de site multilingue »), et montre une version simplifiée du système multilingue utilisé sur taize.fr.

le 8 février 2009: Le site démo et l’article ont été mis à jour pour SPIP 2.0.x

Pour les pressés : ce site possède un secteur par langue. Il y a, en plus, un secteur « partagé » qui contient des articles destinés à être visibles depuis les menus de toutes les langues du site. Les sous-rubriques thématiques sont reliées avec les sous-rubriques correspondantes des autres langues par des mots-clés. Visitez la démo en ligne et regardez le code source des squelettes.

D’abord un coup d’œil à la démo

La démo, qui n’est pas bien belle visuellement, se trouve ici : http://files.taize.fr/demos/multi2/

L’intérêt de cette démo par rapport à la contrib précédente consiste en la notion d’articles « partagés » par plusieurs langues.

La contrib précédente construit un site qui est, en fait, deux sites en parallèle : un site en français, l’autre en anglais. Les liens de traduction entre les articles constituent des passerelles pour passer d’une langue à l’autre. Mais quand le sélecteur de langue [1] est réglé sur « français », on ne voit que des articles en français, et quand le selecteur est sur « anglais », on ne voit que des articles en anglais.

Pour comparer cela avec la démo présente, allons à la page « Quelques images ». Notez : nous sommes à l’article 9. Maintenant en changeant le sélecteur de langues à « English » on arrive sur la page avec un URL presque identique : nous sommes toujours à l’article 9. L’URL a juste &lang=en en plus. Cela a suffit pour :

  • faire afficher « English » dans le sélecteur de langues ;
  • montrer le menu gauche en anglais ;
  • changer la langue du titre de l’article et de la légende de la première photo.

Pour une galerie de photos il serait fatiguant d’avoir à dupliquer l’article pour chaque langue du site comme il contient très peu de texte. C’est ce que j’appelle un article « partagé ».

Un article partagé est visible depuis le menu de chaque langue. Il peut y avoir divers motifs pour vouloir créer des articles partagés :

  • quand l’article est d’intérêt général et contient plus de documents joints (images, multimédia) que de texte ;
  • quand il est d’intérêt général mais d’un contenu qui change souvent, et on n’a pas les forces de maintenir plusieurs traductions de la page. Voilà un exemple.
  • quand il s’agit d’un article que l’on désire publier tout-de-suite et pour tous ceux qui visitent le site, sans avoir à attendre qu’il soit traduit dans les différentes langues.

Un exemple de ce dernier cas sur le site démo est l’article « Au sujet de ce site ». Cet article paraît dans chaque langue. Les traducteurs polonais et arabes n’ont pas encore traduit l’article, mais une traduction en anglais existe déjà. Dans le menu en anglais l’URL vers ...id_article15&lang=en a disparu pour laisser la place a la traduction ...?article16. Ce sont les boucles du squelette qui détectent automatiquement lorsqu’une traduction existe et ne montre plus l’URL de l’article partagé.

La page d’accueil du site offre le choix entre 4 langues. Par contre, ailleurs dans le site, le sélecteur de langues peut montrer un choix entre moins de langues, voire disparaître complètement, selon les traductions disponibles pour l’article en cours. « Translating SPIP », par exemple, existe seulement en anglais. Nous ne voulons pas en faire un article « partagé » car il a de l’intérêt seulement pour les anglophones. Donc il se trouve dans le menu en anglais et « basta ».

Comment ça marche

Pour fonctionner, les squelettes de ce site exigent une organisation particulière de l’espace privé ; cela veut dire surtout la séparation des langues par secteur.

Pour comprendre le fonctionnement il est conseillé de:

  1. regarder la structure des rubriques dans l’espace privé; voir aussi les mots-clés, et comment les champs <multi> sont utilisés dans les articles du secteur « _partage ». Il est nécessaire donc d’installer la démo quelque part pour pouvoir regarder l’espace privé (voir « Pour installer le site démo » ci-dessous).
  2. lire les commentaires dans les squelettes [2]. Ils sont nombreux et constituent la partie la plus importante de cette contrib. Lire rubrique.html avant article.html: les mécanismes qui se répètent dans le deuxième squelette ne sont pas commentés une deuxième fois.
  3. remarquer que mes_options.php contient cette ligne:
    if (isset($_GET['lang'])) $forcer_lang = true;. Autrement dit, si l’URL qui appelle un article contient une variable lang, alors $forcer_lang est activée, sinon, par défaut, elle ne l’est pas [3].

Avantages et désavantages

Il y a différentes manières d’utiliser Spip pour gérer un site multilingue. Le système que montre cette démo ne sera pas utile pour tous les sites. Voici une listes des avantages et désavantages pour que vous puissiez décider si cette démo est d’intéret pour votre site [4]:

Désavantages
La navigation (menu) et le sélecteur de langues impliquent une structure assez rigide dans l’espace privé :

  • un secteur par langue, plus le secteur partagé;
  • les « chapitres » (c’est-à-dire les rubriques juste en dessous des secteurs) devraient être les mêmes dans toutes les langues et être répétés aussi dans le secteur partagé;
  • il n’est pas possible de faire des sous-rubriques en-dessous de ces chapitres [5] ;
  • les boucles dans les squelettes sont assez compliquées à écrire.

Avantages

  • En publiant un article l’équipe de rédaction a un choix simple : s’agit-il d’un article pour une langue seulement ou est-ce qu’on veut qu’il soit visible depuis les menus de toutes les langues? Dans le premier cas, le rédacteur place l’article dans le secteur d’une langue, dans le deuxième cas il le met dans le secteur partagé. C’est tout, c’est automatique, les squelettes s’occupent du reste.
  • Dès qu’un traducteur publie une traduction d’un article partagé, dans le menu de la langue en question l’article partagé disparaît au profit de cette nouvelle traduction. Là aussi, les squelettes s’en occupent.

Pensez que dans un site avec beaucoup de lecteurs et beaucoup de rédacteurs, la facilité de trouver un article et d’écrire/traduire un article est le plus important. Il ne faut pas toujours privilégié la simplicité des boucles et se retrouver avec une gestion rédactionelle complexe qui déroutera rédacteurs et visiteurs.

Pour installer le site démo

  1. Installer un SPIP 2.0 (ou 1.9.x) vierge.
  2. Recopier les fichiers contenus dans demomulti2.zip (pour SPIP 2) par-dessus; prendre l’autre zip pour SPIP 1.9.x.
  3. Sur la page
    .../ecrire/?exec=admin_tech
    cliquer sur “restaurer la base” et suivre les instructions pour restaurer le dump ...xml.gz.
  4. Après avoir restauré la base, les codes d’accès à l’espace privé sont:
    • Login : webadmin
    • Mot de passe : demo2009 (pour SPIP 1.9.x: demo2007)
  5. Regardez l’organisation des rubriques et les mots-clés. Cette organisation est exploitée par les boucles des squelettes.

Configuration manuelle (en cas de problème)
Avec les versions «modernes» de SPIP (en tout cas 1.9.2 et 2.0) les étapes suivantes ne sont pas nécessaires. A vérifier en cas de problème. Avant de restaurer la sauvegarde:

  1. Dans l’espace privé, activer l’interface complète.
    aller à .../ecrire/?exec=config_lang
    et changer le jeu de caractères du site à
    Alphabet universel (utf-8)
  2. Aller à
    .../ecrire/?exec=config_multilang
    et choisir :
    • Activer le menu de langue sur les articles ? [Non]
    • Activer le menu de langue sur les rubriques ? [Oui]
      et cliquer sur Valider
      Ensuite :
    • ... seulement pour les rubriques situées à la racine ? [Oui]
    • Gérer les liens de traduction ? [Oui]

Footnotes

[1Le « sélecteur de langue » dans ces deux démos n’est pas la même chose que #MENU_LANG fourni par Spip. Le sélecteur est bâti avec des boucles. Cela implique plus de travail au départ pour écrire les squelettes, mais donne un contrôle plus fin sur les langues affichées et les URLs qui leur sont associés.

[2Cliquer sur le lien en bas à droite sur chaque page, « accéder au squelette de cette page ». Ensuite afficher la source de la page dans le navigateur pour voir le code de chaque squelette.

[3Cette variable permet de dire à SPIP d’ignorer la langue des boucles et d’utiliser seulement la langue du visiteur passée dans l’url. Le résultat est celui décrit ici.

[4Remarquez que les boucles utilisées ici sont très communes à tout type de gestion du multilinguisme avec SPIP, il reste donc bon de les étudier.

[5C’est en fait possible, voir par exemple les menus de taize.fr, mais les boucles deviennent encore plus compliquées.

updated on 9 February 2019

Discussion

Aucune discussion

Ajouter un commentaire

Who are you?
[Log in]

To show your avatar with your message, register it first on gravatar.com (free et painless) and don’t forget to indicate your Email addresse here.

Enter your comment here

This form accepts SPIP shortcuts {{bold}} {italic} -*list [text->url] <quote> <code> and HTML code <q> <del> <ins>. To create paragraphs, just leave empty lines.

Add a document

Follow the comments: RSS 2.0 | Atom